Bois de fil ou bois de bout ?

Les planches à découper que l’on trouve dans nos cuisines sont en général en bois de fil, alors que les billots de boucher sont toujours en bois de bout. Mais que signifient ces deux expressions ? Je vous livre quelques éléments d’explications…

Le bois est un matériau qui possède une structure très particulière : il est constitué de fibres qui vont à peu près toutes dans la même direction : pour un arbre qui est encore sur pied, les fibres qui forment le tronc sont verticales. Une branche qui a poussé horizontalement a ses fibres horizontales. C’est la disposition de ces fibres qui explique qu’une branche possède une certaine élasticité et peut être plus ou moins courbée sans rompre.

Quand on débite un tronc d’arbre en plusieurs tronçons, par exemple pour faire du bois de chauffage, ces fibres sont tranchées à peu près perpendiculairement à leur direction. On peut alors observer, pour beaucoup d’espèces, les formes concentriques dessinées par les cernes de croissance, et qui permettent parfois de déterminer l’âge de l’arbre. Ces surfaces qui étaient auparavant cachées à l’intérieur du tronc sont dites « en bois de bout » car elles sont formées de l’extrémité tranchée de toutes les fibres qui constituent le morceau de bois.

Au contraire, quand on débite un tronc d’arbre pour en faire des planches, on coupe dans le sens des fibres, et on obtient ce que l’on appelle du « bois de fil ».

P1060599bis
Frêne – Bois de bout
P1060600bis
Frêne – Bois de fil

Ces deux expressions s’appliquent donc uniquement à des surfaces, et non à des morceaux de bois dans leur globalité : si on a taillé un cube dans une bûche, on va avoir (en général, sauf découpe très spéciale…) deux faces opposées en bois de bout, et les quatre autres faces en bois de fil.

P1060595bis
Séquoia – Bois de bout
P1060594bis
Séquoia – Bois de fil

Quand on travaille le bois, il est très important de toujours garder à l’esprit la distinction entre ces deux types de surfaces car leurs propriétés sont très différentes.

Les propriétés mécaniques sont différentes et le sens des fibres oblige à utiliser les gouges, ciseaux et rabots dans un certain sens et pas dans l’autre, ce qui permet de « coucher » les fibres les unes sur les autres et d’éviter les arrachements. Mais ceci est un peu complexe et je ne vais pas le développer davantage ici.

Si on veut faire des assemblages : le collage de deux pièces en bois de bout sera peu résistant car la colle sera pompée par les fibres du bois qui agiront comme de petits tuyaux, et la colle ne restera donc pas bien en surface. Un collage entre deux pièces en bois de fil sera par contre très résistant, et s’il est bien réalisé il sera même plus résistant que le bois lui-même.

Le ponçage du bois de bout est beaucoup plus difficile que celui du bois de fil car le bois de bout est plus dur. C’est d’ailleurs pour cette raison que les billots de boucher sont en bois de bout : les couteaux y laissent des marques moins profondes, et ce d’autant plus qu’ils ne tranchent pas les fibres du bois, contrairement à ce qui se passe avec une planche « classique » en bois de fil.

P1060596bis
Gaïac – Bois de bout
P1060597bis
Gaïac – Bois de fil

Le bois de bout absorbe plus les liquides que le bois de fil. Pour une finition huilée, il suffit d’appliquer davantage d’huile pour arriver à saturation. En revanche, pour une finition vernie il est difficile de créer un film de vernis sur du bois de bout puisqu’il est absorbé dans les fibres à chaque nouvelle couche. On utilise donc d’abord un produit appelé bouche-pores qui comme son nom l’indique va boucher les pores du bois et faire en sorte que le vernis ne soit plus absorbé à l’intérieur mais reste en surface.

P1060593bis
If – Bois de bout
P1060592bis
If – Bois de fil

Enfin, la question de l’esthétique mérite aussi d’être abordée : le bois de bout et le bois de fil ont souvent un aspect très différent (sauf peut-être pour certains bois exotiques dont le fil est presque indiscernable) et on peut être amené à vouloir une surface en bois de fil comme surface principale. Mais on est vite limité par les dimensions d’une pièce de bois en bois de bout : le diamètre des troncs n’est pas illimité, et même s’il l’était on aurait encore le problème des fentes dues au séchage qui sont inévitables si on cherche à obtenir une pièce de grandes dimensions en bois de bout. On est donc obligé de procéder avec des assemblages de plusieurs morceaux déjà secs, ce qui permet d’ailleurs de créer des motifs ou de marier différentes essences pour des résultats remarquables.

En lien avec cet article :
Faut-il utiliser des ustensiles de cuisine en bois ?
Bois et contact alimentaire
Le gaïac ou bois de vie

1 réflexion sur « Bois de fil ou bois de bout ? »

  1. bonjour, comment vas tu? merci de ta visite sur mon blog et aussi pour ces précisions assez techniques. passe un bon mercredi et à bientôt!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close